Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2010-11-24T12:22:00+01:00

Le divorce et les enfants

Publié par Carotte & co

Ce billet d'humeur est basé sur des faits personnels, et sur ce que j'ai pu observer autour de moi.

 

Selon les derniers sondages, 1 mariage sur 3 en France se termine en divorce. Les parents dégustent souvent lors de la séparation et tout ce qu'il y a à traiter, mais les enfants trinquent énormément. On oublie souvent cela car les gens se disent qu'ils sont trop jeunes et donc pas trop concernés. Détrompez-vous, un enfant sent les choses et à tout moment de sa vie il a des sentiments face à telle ou telle situation. Cela dépend de l'âge évidemment, car un enfant de moins de 5 ans n'a pas vraiment de souvenirs mais ce sont les années qui arrivent qui peuvent faire mal. Ne pas avoir une famille unie pour les fêtes, ne plus avoir de photos avec ses deux parents à côté de soi, être trimballé chez l'un ou chez l'autre... 

J'ai remarqué que de part la séparation/divorce certains parents se sentent moins concernés et donc s'investissent moins  avec leur enfant que ce soit sur le plan sentimental que sur le plan financier. Un enfant qui ne vit pas avec l'un de ses parents ne doit pas avoir moins d'importance et doit être traité de la même manière que dans un foyer uni.

Certains parents voient leur ex à travers leur enfant et lui font donc payer certaines choses du passé. Quelle erreur monumentale ! L'enfant, sauf cas exceptionnel et encore, n'est pas la cause d'un divorce. Les parents sont seuls responsables et doivent pouvoir régler leurs problèmes en dehors des enfants.

Un enfant n'est ni un bouclier, ni une arme de destruction massive, ni un espion. Un enfant est conçu dans l'amour et doit rester bercé par ce sentiment.

Récemment, j'ai observé une situation qui m'a beaucoup peinée. Un père qui a toujours plus ou moins délaissé ses deux enfants, et qui à chaque fois qu'il les recevait, se permettait de leur faire subir des violences morales concernant leur mère. Il se dédouane de son rôle de père depuis la séparation. Aujourd'hui il a refait sa vie et a un bébé et continue de mettre ses autres enfants de côté.

C'est tout à fait concevable qu'un de ses parents refasse sa vie, ait de nouveaux enfants mais en rien il ne doit délaisser ceux d'une précédente union. Refaire sa vie ne signifie pas balayer le passer. Il faut savoir jongler avec les deux, intégrer sa chair à sa nouvelle vie et en douceur.

L'enfant ne dit rien mais ressent les choses. Parfois les blessures surgissent à l'adolescence ou à l'âge adulte, à un moment particulier de sa vie comme un mariage ou une naissance. Se séparer pour telle ou telle raison c'est un droit, mais protéger un maximum ses enfants est un devoir. C'est lui permettre de bien se construire dans l'avenir, d'avoir confiance en un modèle de famille unie. C'est tout simplement l'aider à avancer à son rythme, avec de bonnes bases.

Voir les commentaires

2010-11-23T11:22:00+01:00

Le monde joyeux des Playmobil

Publié par Carotte & co

J'entends déjà vos petites voix : "mais elle fait une fixette sur les Playmobil non ? Elle en a déjà parlé il y a quelques semaines dans son article de Noël". Oui je fais une fixette, mais je vous explique.

Samedi je décide de me lancer dans les 1ers cadeaux de Noël afin de ne pas prendre un bain de foule en décembre. Trop tard, les parents et leurs enfants envahissent déjà les rayons. Je cherche celui des jeux de société quand soudain je tombe nez à nez (encore) avec un énorme rayon Playmobil. Je suis comme aimantée, mon corps veut absolument y aller. Je regarde toutes les petites boîtes bleues. Ça y est, j'ai envie de faire un bond en arrière et de revenir à l'époque des barrettes et robes en velours. C'est tellement mignon tous ces petits bonshommes. Il y a tellement de choses qui n'existaient pas dans mon enfance. Un vendeur s'approche et me demande si je cherche quelque chose. "Et bien oui, en fait je cherche la grande maison bourgeoise (je n'ai toujours pas digéré le fait de ne pas l'avoir eue !)". Il me parle de la maison moderne, je lui explique que le moderne casse tout le charme des Playmobil et que le must c'est la maison ancienne. Il l'a trouve enfin mais elle n'a plus la même couleur qu'avant. Elle a l'air orangée... je suis très déçue et tourne les talons après avoir jeté un rapide coup d'oeil sur le prix. 125€ !!! Je vais commencer à les mettre de côté au cas ou j'ai une fille un jour car il est hors de question qu'elle attende comme moi la maison Playmobil pendant dix Noël de suite.

Avant de quitter définitivement le rayon qui fait tant chavirer mon coeur, je regarde les jolies vitrines : ils ont carrément créé des univers, et c'est assez bien fait. Je décide de prendre en photo la vitrine "safari", me rappelant soudain qu'au pays des Playmobil il n'y a ni misère, ni grèves, ni attentats. J'emménage quand ?!

 

 

photo(2)-copie-2

photo.JPG

Voir les commentaires

2010-11-22T12:37:00+01:00

Etre vieux donne-t-il tous les droits ?

Publié par Carotte & co

Je faisais sagement la queue à la boulangerie quand soudain je vois un petit homme aux cheveux blancs comme neige s'incruster devant moi comme si de rien n'était. Je lui fais gentiment remarquer que ça se passe derrière moi, loin derrière... C'est comme si je parlais à un mur, il me regarde de son oeil fripé et tourne la tête. Je décide de laisser tomber mais suis tout de même un peu énervée. 

Qui n'a jamais remarqué que les personnes âgées se donnent des droits ?! Ils en ont c'est certain, mais pas tous non plus !

J'ai toujours laissé volontiers ma place dans le bus ou dans le métro quand je vois une personne d'un certain âge arriver. J'estime que c'est normal. Mais parfois, dès qu'ils mettent un pied dans le bus, ils ont cet air renfrogné qui ne donne pas envie. Ils se ruent vers les premières places, poussent les gens sans même une excuse et vous demande la place comme si vous étiez un criminel... Et s'ils n'obtiennent pas gain de cause car les sièges sont déjà pris par des "copains grisonnants" ou par une femme enceinte, alors ils se cramponnent à la barre et rouspètent pendant tout le trajet, haleine fétide en option.

J'ai souvent entendu les personnes âgées dire que les jeunes leur manquaient de respect. Cela doit être vrai, certains ne doivent pas être très tendres avec eux. Mais quand je vois certains comportements parfois je me dis qu'ils ne se rendent pas bien compte de la manière dont ils traitent les personnes sur leur chemin !

Être âgé c'est avoir des problèmes de santé, avoir du mal à marcher, se fatiguer rapidement, être moins patient... mais ça ne donne pas le droit de faire tout et n'importe quoi. Le respect c'est pour tous les âges, de l'enfance aux dernières années de sa vie !

Voir les commentaires

2010-11-17T14:04:00+01:00

Histoire de poils

Publié par Carotte & co

Nous, les femmes, sommes obsédées par les poils (certains hommes aussi). Dès qu'il y en a un qui dépasse du sourcil ou du maillot, nous sautons sur la pince à épiler, le rasoir ou la cire (sauf 1% des françaises d'après un sondage Ipsos de 2006). Les poils c'est notre calvaire quotidien ! Nous n'avons pas envie de ressembler, ne serait-ce qu'un minimum, à un yéti. Dès que nous sortons de chez l'esthéticienne nous nous sentons tellement légères, comme une nouvelle femme en fait. On se sent mieux dans nos vêtements et notre corps.

Les poils sont à la base présents pour nous isoler du froid et réguler la température du corps. Est-ce donc mauvais si on les épile ? Il paraitrait qu'une peau épilée est moins bien hydratée. Mais les poils gardent aussi les odeurs, pas très classe sauf si on aime les éfluves bestiales. 

Dans notre société nous jugeons les personnes et leurs poils. Les sourcils à la Emmanuel Chain, les moustaches qui dépassent du maillot ou la moquette dans le dos et sur les épaules d'un homme...  personne n'est indifférent et ça nous rebute pour la majorité d'entre nous. Il y a une certaine image sociale aussi, car mettre une jolie robe bustier avec une moumoute sous les aisselles, ou une mini-jupe avec les mêmes jambes que papa ce n'est pas très glamour. 

Chez les hommes, être poilus est plutôt signe de virilité. D'ailleurs la barbe revient en force depuis quelques semaines et les crânes rasés ne sont plus au goût de tous.

D'après certains psychanalistes, les sexes épilés reflèteraient un refus de grandir, une peur des rapports car les poils témoignent de la maturité sexuelle. Pourquoi pas mais en ce qui me concerne jouer dans la forêt de broceliande n'est pas du tout favorable à l'amour et au bien-être !

Et comme si les choses étaient finalement bien faites, sachez que chez nos amis les animaux poilus, les seuls endroits dépourvus de poils sont les parties génitales. Bizarre non ?! A méditer donc...


 

Voir les commentaires

2010-11-16T10:50:00+01:00

Parlons-nous trop de sexe ?

Publié par Carotte & co

Récemment un ami m'a dit "ça parle trop sexe par moment, ça me dérange". Et s'il avait raison ? Et si nous avions franchi une limite ?

Le sexe fait partie de la sphère intime, ça ne se raconte pas ou très peu même aux plus proches. Lorsque nous parlons sexe avec nos amis, nous mentons, nous trichons afin finalement de nous protéger du regard de l'autre. Nous sommes certes dans une société libérée, les tabous sont de moins en moins nombreux, mais c'est difficile de dire la vérité sur ses fantasmes, etc. Finalement, nous adaptons notre discours en fonction de la personne qui est en face.

 Nous disons souvent "c'est ceux qui en parlent le plus qui en font le moins". Trop en parler cache-t-il un mal être ? Est-ce pour se rassurer sur son image, sur son couple ? Car même si l'on dit souvent que le sexe est le baromètre du couple, cela peut arriver à tout le monde de poser un RTT ou un congé sans solde sans devoir s'en inquiéter pour autant. L'homme et la femme n'ont pas les mêmes envies au même moment d'où un certain décalage de temps en temps.

J'ai d'ailleurs remarqué autour de moi que les garçons parlent finalement peu de sexe. Sont-ils plus pudiques que je ne le pensais ? Apparemment oui, car quand ils entendent les filles en parler, ils trouvent cela un peu vulgaire et ils ont du mal à comprendre ce besoin d'étaler son intimité.

Est-ce que certaines séries télé nous influencent sur ce domaine ? Peut être bien car dans Sex and The City, par exemple, les héroïnes parlent de tout sans tabou et sont devenues une référence dans le monde. Souvent a en croire d'autres séries à succès, les couples font l'amour tous les jours à tout âge, de quoi complexer certaines personnes non ?! 

Parler sexe, pourquoi pas mais dans une certaine mesure. Avec du recul je trouve cela plutôt dérangeant de connaître ce qu'aime ou pas telle personne, comment  elles font l'amour... J'apprécie les personnes pour ce qu'elles sont. En savoir plus sur leur intimité n'augmentera pas leur valeur ajoutée à mes yeux.

 


Voir les commentaires

2010-11-15T11:17:00+01:00

The Duggar family ou la vie avec 19 enfants !

Publié par Carotte & co

En tournant les pages de Paris Match je suis tombée sur un article qui m'a vraiment interpellé : la famille Duggar et leurs 19 enfants âgés de 8 mois à 24 ans.

Michelle, Jim Bob et leurs enfants vivent au fin fond de l'Arkansas dans une belle maison de 650m2 étudiée dans les moindres détails pour que la famille fonctionne bien. Un dortoir pour les filles, un dortoir pour les garçons, une salle de jeux, un salon énorme, une salle dans laquelle maman fait classe aux enfants qui ne sont pas scolarisés, une cuisine industrielle avec un self, une buanderie composée de 8 machines...Chaque jour ils s'habillent tous de la même couleur afin de faciliter les lessives !

Depuis quelques années ils sont les héros d'un reality-show qui cartonne avec 3 millions de téléspectateurs. Ils ont même fait un livre dans lequel ils livrent leur quotidien, donnent des conseils, etc.

C'est alors que je me suis demandé comment il était possible d'élever 19 enfants. Déjà qu'avec 3 ou 4 il y a énormément de travail de rangement, de repassage,... Est-il possible de le faire sans aide à domicile comme cette famille ? Quel temps les parents peuvent-ils consacrer à chaque enfant ? Car un enfant a besoin de sentir qu'il est important aux yeux de ses parents, il a parfois besoin de moment intime avec son père ou sa mère pour lui raconter des petites choses personnelles. Est-ce que l'adolescence des aînés n'est pas gâchée par le rôle qui leur est confié de s'occuper des plus petits ? Dormant tous dans des dortoirs et la maison étant pleine, est-ce que les enfants ont de l'intimité ? Car ce n'est pas évident d'être toujours entouré, on a besoin de calme de temps en temps.

Comment les enfants supportent-ils d'être filmés tous les jours chez eux et d'être vus par des milions de téléspectateurs qui laissent parfois des commentaires virulents sur le blog familial ?

Les parents comptent-ils encore agrandir la famille ? La réponse est oui, ils se laissent guider par la nature  et Dieu, et n'excluent pas d'avoir encore quelques enfants, ce qui plait beaucoup au producteur de l'émission qui voit déjà les dollars tomber !

Ils ont l'air heureux les Duggar, bien organisés, solidaires, et très convaincus par leur mode de vie. Je ne cache pas que je suis un peu choquée car 19 enfants c'est trop à mon goût mais s'ils sont biens ainsi alors tant mieux. Certaines familles avec peu d'enfants sont moins heureuses qu'eux. Il n'y a pas de modèle familial idéal. La vraie famille c'est celle qui est soudée, qui croit en elle et qui a des valeurs communes.

 

14662_211.jpg

 

http://www.duggarfamily.com

Voir les commentaires

2010-11-13T11:35:00+01:00

Ambiance Noël

Publié par Carotte & co

Quelques courses à faire dans un grand supermarché. Le parking est rempli, les allées du magasin aussi. Beaucoup de parents qui font le plein de Noël en avance afin de ne pas se retrouver dans la foule de décembre.

Jeux vidéos, jeux de société, poupées, pianos, poussettes,... monopolisent une grande partie des magasins. Même nous les adultes sommes émerveillés. Je n'ai plus l'âge de recevoir des jouets mais quand je tombe dans le rayon Playmobil (et il est énorme celui-là) je me dis que j'y reprendrai très vite goût. La maison bourgeoise est tellement belle ! J'en ai rêvé toute mon enfance, je ne l'ai jamais eue et pourtant j'avais déjà tous les meubles et les personnages prêts à emménager ! Alors quand je la vois j'ai envie de faire un bond en arrière, retrouver mes longs cheveux coiffés soigneusement par ma mère, mes robes de velours et mes souliers vernis. 

Petit saut au rayon jeux de société. Il y en a partout, pour tous les âges et je vois que les émissions télé même les plus récentes sont déjà déclinées en jeu (Masterchef par exemple). Une femme et sa mère cherchent un jeu à offrir à un petit enfant; elles choisissent le jeu de société des Incollables. "24€ c'est super cher" s'exclame la grand-mère. "M'en fout, j'ai un bon de réduction et puis comme ça jvais lui acheter un aut'truc", dit la mère. Un peu plus loin, une petite fille est carrément assise par terre car sa mère ne veut pas lui prendre un jeu qu'elle a vu. La petite n'en démord pas, elle ne veut pas céder et reste en état de siège. La mère hurle. C'est le monde à l'envers. Tiens, j'ai failli rentrer dans un chariot. Il est complètement rempli, ça déborde. J'aurai pu me faire assommer par une cuisinière rose, une peluche géante... J'en connais qui vont être aux anges dans 42 jours. 

C'est là que je me suis dit que me concernant la magie de Noël n'était plus la même. Je ne ressens plus du tout la même chose quand je vois le sapin inondé de cadeaux. Je n'ai plus cette furieuse envie d'ouvrir mes paquets. Au contraire, j'ai souvent le cafard à cette date même si je suis ravie de ce repas en famille. Je ne sais comment l'expliquer. Mais je me dis que lorsque j'aurai des enfants, la magie de cet événement reviendra certainement !


5300-1.jpg

Voir les commentaires

2010-11-11T11:50:00+01:00

Mes années collège par V, 14 ans

Publié par V

Aujourd'hui j'ai une invitée spéciale sur mon blog, ma soeur de 14 ans, qui souhaite parler de ses années collège bientôt terminées. Je peux déjà voir les différences avec mon époque...


Je m'appelle V, je suis actuellement en 3ème dans un collège catholique de la banlieue parisienne. Il est plutôt rustique, je suis encore à l'époque des vieux tableaux noirs à craie avec l'estrade qui va avec et qui craque. Dans mes classes et dans le collège, il y a toujours eu plus ou moins une hiérarchie. Il y a les intellos, les populaires et puis il y a les no life (comprendre ici les geeks). Il faut savoir que l'on relate souvent notre vie dans les agendas: nos impressions, nos coups de gueule, des petits mots que l'on s'écrit entre amies pendant les cours. Bref nos agendas c'est comme un journal intime qui part de la 6ème jusqu'à la 3ème. En tout cas je trouve que le collège c'est comme une seconde maison, on s'y sent tout de suite bien et l'on se fait des amis très facilement et qui restent pour la vie (enfin je l'espère).

Au collège tout se sait et très vite. En gros on connaît tout sur tout le monde et principalement les histoires de coeur. Il faut le savoir, on passe notre vie à critiquer tout et tout le monde tout le temps. Qui particulièrement ? Devinez ! Nos profs chéris évidemment : leur goût vestimentaire qui laisse à désirer, leurs petites manies comme par exemple de dire "donc" dans toutes leurs phrases. Nos lieux préférés ? Les toilettes pour les miroirs et pour se remaquiller,  et le self pour sa chaleur et sa convivialité (on adore regarder passer les gens). Notre passion : critiquer comme les gossip girls ! Queen V c'est moi !

Mon plus beau souvenir c'est le voyage à Lourdes de 7 jours l'an dernier à Pâques. Une super ambiance, un hôtel génial avec une mono de 20 ans qui nous laissait tranquille le soir. On a fait connaissance avec des jeunes d'autres collèges très sympas. Mon plus mauvais souvenir, le vol de mon cahier d'histoire en sport la veille d'un contrôle très important. La catastrophe !

Ces années bientôt terminées auront été pour moi formidables et m'auront bien forgé pour le lycée. Que ça passe vite quand même ! 

Voir les commentaires

2010-11-08T10:45:00+01:00

La vie en appartement

Publié par Carotte & co

Pour moi, vivre en appartement c'est vivre en pleine ville, avec tous les bruits que cela comporte. Je n'ai pas de double vitrage, j'entends donc les voitures passer, les gens qui parlent fort dehors, les enfants qui jouent... J'adore. 

Un appartement c'est aussi pour moi avoir du vieux parquet qui grince, des hauts plafonds, de vieilles portes et fenêtres, pas de jardin à s'occuper, ni de pelouse à tondre. Il faut aussi vivre avec ses voisins de paliers, mais aussi ceux du dessus et du dessous. Et c'est là qu'il peut y avoir quelques surprises. Des voisins peu souriants, tout le monde connaît. Entendre les pas, les jouets sur le parquet au dessus, des engueulades, c'est assez banal. 

Là où je suis le plus gênée en appartement c'est lorsque j'entends les ébats de mes voisins.

Je suis tranquillement en train de bouquiner dans mon lit, il est 00h15 en pleine semaine. Quelques grincements réguliers, ça y est c'est le grand soir. Il y a un certain rythme (ils devraient vraiment penser à changer de lit), quelques couinements féminins, puis plus rien. Déjà terminé ?! Peu endurant cet homme. Ah non, quelques minutes plus tard c'est reparti. Le rythme s'intensifie, ça devient très hot. Je continue de tourner les pages de mon Grazia, tiens elle est plutôt pas mal cette petite robe. Mais les cris me rappellent tout de suite l'ambiance dans l'autre appartement. Elle a du coffre cette femme dis donc ! Ça y est c'est terminé, je me sens plus à l'aise, j'essaie de me concentrer de nouveau sur les bons plans de la semaine.

Le lendemain, elle et moi nous croisons dans le hall de l'immeuble. Je souris, comme d'habitude, mais difficile de ne pas repenser à la scène de la veille, surtout quand elle me demande si ses enfants ne font pas trop de bruit en courant dans leur appartement. Comment lui dire qu'en décibels elle bat largement ses progénitures ?! Impossible. Je prendrai donc mon mal en patience.

 

Avez-vous une anecdote de la vie en appartement à partager ?

Voir les commentaires

2010-11-05T16:52:00+01:00

Mon 1er oignon !

Publié par Carotte & co

J'ai une nouvelle à vous annoncer : il y a quelques jours j'ai coupé mon 1er oignon. Beaucoup de larmes versées mais ce fût une grande réussite. Je me devais de partager cela avec vous !

Je sais déjà ce que certains vont penser. Quoi ? C'est la 1ère fois qu'elle touche un oignon ? Elle ne cuisine jamais ou quoi ? Détrompez-vous ! Je cuisine, enfin j'essaie. Je cuisine des tartes salées ou sucrées, des gâteaux, des salades composées, des pommes de terre sautées... Ce n'est pas très original certes, et c'est une des raisons pour lesquelles je ne me suis pas inscrite au concours Masterchef ! Bref, tout ceci pour vous dire que je cuisine des oignons très souvent mais je m'arrange toujours pour que quelqu'un les coupe à ma place. Ou alors je les achète déjà émincés (merci à celui qui a inventé les sachets d'oignons déjà découpés; il a certainement du avoir une femme comme moi). 

J'ai retenté l'expérience tout à l'heure. Ma mission : couper 2 gros oignons pour une délicieuse tarte à la bolognaise. J'ai tout de suite eu beaucoup de larmes alors je me suis dit "mets tes Ray-Ban ça sera plus facile à gérer". Pas du tout !

Il n'y aura eu au final qu'1 oignon coupé. Il faut bien y aller progressivement... Après mûre réflexion, je pense que je vais retourner à mes sachets tout préparés, un véritable gain de temps, et mes yeux et mes doigts seront ravis ! 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog