Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

billets d'humeur

2016-03-10T18:27:37+01:00

Stéphane Allix, le test de l'après-vie

Publié par Carotte & co

Où étais-je mardi soir ? Avec une copine, à la conférence de l'auteur Stéphane Allix à la belle et grande librairie Cheminant de Vannes que j'adore !

Qui est cet homme ? Stéphane Allix, 47 ans, est aujourd'hui écrivain, réalisateur, mais il fut journaliste et reporter de guerre dans une autre vie.

Il a énormément travaillé en Afghanistan, et c'est d'ailleurs là bas, en 2001 qu'il a été confronté en direct à la mort de son frère Thomas dans un accident de voiture. Depuis ce jour là, son rapport avec la mort a complètement changé. Quelques années plus tard, il a perdu son papa et juste avant son enterrement il a eu cette envie soudaine de faire un test pour savoir s'il pourrait communiquer avec lui où qu'il se trouve. C'est avant que le cercueil soit scellé que Stéphane Allix décida d'y glisser 5 objets dont lui seul connaissait l'existence.

De cette expérience a été écrit un livre : Le Test, chez les éditions Albin Michel (nov 2015).

Une quête de la preuve de l'après-vie.

Aidé de différents médiums, Stéphane Allix va tenter de savoir s'ils peuvent entrer en contact avec son père et si ce dernier communiquera au sujet de l'un des objets cachés.

A sa grande surprise, son père ne sera pas le seul mort de sa famille à se manifester durant les séances avec les médiums, ce qui rendra ce test encore plus passionnant.

Cette conférence était intéressante et je ne regrette pas d'y être allée.

Stéphane Allix s'est livré sans tabou, avec une légère pudeur mais j'ai senti qu'il était assez en confiance avec son auditoire pour se livrer sur les drames familiaux vécus. Il n'a pas hésité à répondre aux questions des personnes présentes, même celles qui auraient pu le pousser dans ses retranchements.

Je craignais de me retrouver face à un illuminé, essayant coûte que coûte de nous embobiner dans son délire post-mortem.

Je l'ai trouvé touchant, attachant, sincère et plein de bon sens mais aussi bourré d'humour. On a presque envie de lui tenir la main et l'aider dans sa quête. On ressent chez lui une grande sérénité face à la mort, un homme qui n'a plus peur et qui d'ailleurs souhaite mourir en ayant conscience qu'il passera de l'autre côté.

Stéphane Allix m'a donné envie d'en savoir plus sur lui, son vécu, ses expériences, ses livres, et de croire, peut être, à l'après-vie.

Stéphane Allix, le test de l'après-vie
Stéphane Allix, le test de l'après-vie

Voir les commentaires

2016-03-09T17:48:12+01:00

Des barres de couleur sur mon tube de dentifrice !

Publié par Carotte & co

Il y a quelques jours une copine et moi discutions de produits de beauté, de leurs composants, des risques qu'ils peuvent engendrer.

C'est là que cette copine, qui se reconnaîtra, attire mon attention sur la petite barre de couleur au dos des tubes de dentifrice mais elle ne connaissait plus très bien leur signification.

Je rentre chez moi, je regarde nos tubes de dentifrice et je constate qu'ils n'ont pas tous la même barre de couleur. Mais pourquoi ?

Voici la réponse que j'ai trouvée : chaque couleur révèle la composition de votre dentifrice !

Vert = naturel

Noir : pur produit chimique

Bleu : naturel + médecine

Rouge : naturel + composition chimique

Ouf, deux de nos dentifrices ont une barre bleue. Mais celui que vante Shakira et qui rend mes dents si blanches est blindé de produits chimiques... Je m'en doutais un peu mais bon de là à y laisser quelques dents dans quelques années...

Le dentifrice c'est tout de même LE produit du quotidien, celui qu'on utilise plusieurs fois par jour et tout au long de notre vie (dans un monde parfait j'entends car j'ai bien conscience que certains ne connaissent pas très bien la brosse à dent...)

Alors, devons-nous conditionner nos achats de dentifrice en fonction de cette barre de couleur ? Absolument pas !

Vous remarquerez que ces barres de couleur sont finalement présentes sur beaucoup de produits de grande consommation (lait, céréales, dentifrice, cigarettes,...)

En fait elles ne constituent en rien un marqueur de composants chimiques ou naturels !!! C'est une rumeur qui court sur la toile, une de plus !!

Cette marque de couleur est uniquement là car elle permet de savoir, pour le fabricant, si les diverses couches de l'emballage sont bien positionnées. C'est un repère industriel et rien d'autre ! Nous ne sommes pas concernés par cette barre colorée.

Alors, rassurés sur votre dentifrice ??

Allez, filez dans la salle de bain vous brosser les quenottes !

Des barres de couleur sur mon tube de dentifrice !

Voir les commentaires

2015-12-01T15:48:48+01:00

J'ai testé le neurofeedback

Publié par Carotte & co

Tout a commencé au rayon tennis d'un magasin de sport. Je suis tombée sur une connaissance de mon conjoint, et nous avons tout naturellement discuté de longues minutes. Je savais qu'elle faisait un métier original mais je n'avais pas tout compris.

Cette personne pratique le neurofeedback, c'est à dire qu'elle réorganise des cerveaux. Là je me dis que c'est impressionnant et je lui demande si cela a un rapport avec les personnes ayant eu de graves accidents de la route car j'ai vu un documentaire récemment sur ce métier en milieu hospitalier. Rien à voir.

Le neurofeedback est une méthode douce, non invasive, crée dans les années 60 aux USA, qui permet de rééduquer le cerveau à l'aide d'électrodes placées sur le crâne. En fait le cerveau met le bazar dans ses tiroirs et placards pour ensuite mieux le ranger de façon ludique.

J'ai décidé de tester cette méthode pour mes crises d'angoisse puisque le neurofeedback s'adresse aux personnes stressées, agressives, angoissées, anorexiques, dyslexiques, insomniaques... c'est à dire tous les troubles du comportement, les troubles cognitifs et physiologiques, les troubles de l'apprentissage.

Me voilà dans un joli petit cabinet, de couleur verte, à la décoration simple et 100% nature. Nous discutons de moi, de mon quotidien, de mes angoisses. C'est un échange plutôt agréable puisque je ne me sens point jugée.

Allongée sur un fauteuil hyper confortable, une couverture sur les jambes, la praticienne me colle une électrode de chaque côté du cerveau, puis me met un casque sur les oreilles. Me voilà bercée 30 minutes par une musique relaxante très agréable mais bizarrement interrompues de nombreuses fois. En fait c'est mon cerveau qui déconne !! Et l'interruption de la musique lui signale qu'il y a un souci et qu'il doit donc bosser sévèrement pour remettre le tout en état, c'est l'auto-régulation. Tout ça est très impressionnant la première fois, mais ne m'a pas du tout fait peur.

Après cette séance, je me suis sentie plutôt détendue, apaisée et légèrement fatiguée. Et la nuit suivante j'ai dormi d'une traite, sans aucun cauchemar contrairement à d'habitude.

J'ai donc décidé de renouveler prochainement l'expérience puisque plusieurs séances sont nécessaires afin de voir un réel résultat.

Bilan prochainement !

J'ai testé le neurofeedback

Voir les commentaires

2015-05-19T20:13:43+02:00

Le jour où j'ai appris que ma fille avait l'oeil trop court !

Publié par Carotte & co

Une copine ophtalmo m'avait dit "quand ta fille aura 1 an, passe me voir on fera le premier bilan pour s'assurer que tout va bien" ou pas...

Rendez-vous pris, je me rends assez confiante au cabinet. Ma fille ne louche pas, et dès qu'il y a la moindre petite miette dans son champ de vision elle se sent obligée de faire le ménage !

Après un 1er examen, puis quelques gouttes dans chaque œil, on fait la 2ème partie au bout de 45 minutes. Et là ma copine me dit "attends je vais reprendre les mesures, je suis un peu étonnée". D'accord...

Verdict : "Ta fille est très hypermétrope, ce qui veut dire qu'elle a les yeux trop courts. Il faut qu'elle porte des lunettes dès maintenant".

Non tu plaisantes ?!

"Non non Caro, si on ne corrige pas ça maintenant ça va s'aggraver, elle pourra avoir un strabisme et une amblyopie".

Ok pour les lunettes alors... Coup de massue.

Comment un si petit être peut avoir un problème de vue ?! Mon petit bébé de 11 mois qui a encore du mal à se mettre debout.

"Tu n'y peux rien, c'est génétique et ça vient de son papa". Ouf, je suis rassurée on ne peut rien me reprocher alors, je n'ai plus qu'à engueuler mon conjoint !

Prochaine étape, trouver des lunettes qui ne fassent pas cul de bouteille, et qui ne soient pas roses fushia !

Me voilà chez l'opticien, l'ordonnance à la main. La dame me demande si c'est pour moi, je lui dis la mine sévère que c'est pour le petit bébé dans la poussette. Elle me rassure, me montre de "jolies" montures pour bébé.

Je n'aime pas, je n'aime rien, ça ne lui ira pas, ça changera tout son visage et cachera ses yeux bleus et ses longs cils mais je ne dis rien. Je fais la maman amusée de voir sa fille essayer des lunettes. Trop génial !!!

Avec quelques jours de recul je prends conscience que grâce à cette visite je vais rendre son quotidien plus agréable car elle verra enfin correctement.

Certains parents attendent l'entrée à l'école pour faire un 1er examen mais parfois c'est trop tard et les lésions sont irréversibles...

Le jour où j'ai appris que ma fille avait l'oeil trop court !

Voir les commentaires

2015-02-06T12:04:40+01:00

Le moniteur de tennis

Publié par Carotte & co
Crédit photo http://www.tennislegend.fr/

Crédit photo http://www.tennislegend.fr/

Je devais absolument faire un petit billet d'humeur sur le moniteur de tennis.

Que ceux qui pensent que cela a un lien direct avec le fait que l'homme de ma vie soit moniteur de tennis... continuent de lire !

Sachez le, le moniteur de tennis n'est pas en "vacances" et même s'il a une passion dont il a fait son métier ce n'est pas facile tous les jours même si certains pensent que c'est trop cool trop génial...

Le moniteur de tennis travaille debout toute la journée et quand il est en cours particuliers il doit se donner à fond jusqu'à se faire mal parfois (où ? je ne sais pas...)

Parfois il n'a plus de voix parce qu'il crie toute la journée, pas pour engueuler les élèves qui ne savent toujours pas faire un revers après 5 années de cours, juste pour donner des ordres (il vaut mieux que ce soit au club qu'à la maison!).

Non les courts de tennis (du moins de MON moniteur de tennis) ne sont pas chauffés, et quand on lui dit "il fait trop froid je ne viens pas" ou "tu es ridicule avec ton bonnet + écharpe + gants + manteau de ski" pendant les cours collectifs, là je lui dis "vas-y chéri montre lui ce que c'est un coup droit".

Tout ça pour vous dire qu'avoir un homme qui part en pleine forme de la maison et qui revient en glaçon pour la nuit et bien ce n'est pas du tout facile à vivre !

Notez bien qu'on ne peut pas dîner avec le moniteur de tennis car donnant des cours jusqu'à 22h30 en semaine il rentre à 23h. Entre une bonne douche et une petite collation il n'est disponible que vers 23h30.

Mais le moniteur de tennis est ravi quand les beaux jours arrivent et qu'il sait qu'il va donner quelques cours en extérieur car il aime courir en plein air et que le soleil lui tape sur la tête, il aime qu'on lui dise qu'il est déjà hyper bronzé alors que tout le monde a encore le teint pâle, il adore avoir le t-shirt intégré quand vient le moment de se mettre en maillot de bain... bon là j'exagère c'est la honte à la plage !

MON moniteur de tennis n'a pas le coup droit de Roger, ni le teint mat de Gaël, et encore moins les tics de Rafael mais c'est de loin le meilleur !

Voir les commentaires

2015-02-05T14:24:31+01:00

Bonjour vie bretonne !

Publié par Carotte & co

Voilà quelques mois que je suis installée en Bretagne, dans le Morbihan (voir mon dernier post en avril). Bientôt 10 mois pour être exacte.

Les questions que mes copines/ma famille me posent le plus souvent sur ma vie ici ? :

- ça y est tu t'es fait des copines ?

- Paris te manque ?

- tu fais quoi de tes journées ?

- ils sont sympas les bretons ?

- est-ce que c'est vrai qu'il pleut souvent en Bretagne ?

- tu reprends quand le boulot ?

Par où commencer ? Tout d'abord je dirai que les bretons sont sympas, essentiellement les commerçants que je trouve très ouverts, serviables et gentils.

Oui il pleut, comme à Paris, mais on a surtout jamais le même temps dans une journée grâce à la mer qui n'est pas loin. Nous avons quand même droit au micro climat du Morbihan et c'est top. Paris me manque, enfin ce sont surtout les bruits de la ville, l'agitation, le monde car même en habitant à 5 minutes du centre ville je suis au calme, trop au calme, avec un beau jardin certes mais à part les oiseaux je n'entends pas grand chose.

Des copines ? Non pas vraiment. Enfin si, une copine connue à la maternité quand on avait toutes les deux des cernes, encore le ventre rond, et la démarche hasardeuse. Nos filles ont 3h d'écart, portent le même prénom alors tout ça fait que nous nous sommes rapprochées. Et voir nos filles évoluer et jouer ensemble c'est trop mignon.

Sinon je côtoie quelques mères de famille très sympas mais aussi très occupées.

Mes journées sont assez calmes, enfin je me comprends. Une vie de mère au foyer ravie de s'occuper de sa fille de 8 mois et de deux autres enfants de 4 et 8 ans le mercredi et un week-end sur deux. Ça met de la vie, de l'ambiance et c'est génial ! Vive les grandes familles.

Le boulot ? Je devais reprendre lundi mais les bretons ne voulant pas de moi ce projet est repoussé à ... je ne sais pas quand !!! Ça sera le grand dilemme de ce début d'année.

Dans mon dernier post je parlais d'une future vie au grand air, des courses au supermarché, des promenades le long de la mer. Tout ça est vrai ! Changement de vie total mais sans aucun doute une vie de qualité pour ma fille et le(s) futur(s) enfant(s) à venir.

Parfois j'ai le blues, je repense à ma vie parisienne, mes copines, ma famille, mes sorties, et je rêve secrètement du jour où nous déciderons de revenir. Et en même temps je me plais ici, j'aime ma maison, les paysages, la vie moins chère... Entre les deux mon cœur balance.

Voir les commentaires

2014-04-13T18:25:00+02:00

Adieu vie parisienne

Publié par Carotte & co

Voilà quelques semaines déjà que je prépare mon départ définitif de Paris, départ qui se rapproche à grand pas... J-6 ! Qui aurait cru un jour que je quitterai cette ville qui me fascine tant, mes amis, ma famille, mes repères, et dans laquelle je souhaitais voir grandir mes enfants et faire carrière. 

J'aime l'idée de tout faire à pieds, de ne pas conduire pour me rendre quelque part. Sortir mon pass navigo une fois arrivée dans la bouche de métro et passer rapidement le portique devant les touristes qui ont un simple ticket... c'est comme si j'avais le "permis de vivre à Paris". Mais voilà, depuis quelques jours ce pass est résilié et moi aussi désormais je sors mon petit ticket, un déchirement total.

Là où je vais, à plusieurs heures de Paris, le métro n'existe pas, et la voiture est essentielle pour toute vie sociale. Alors j'ai du en choisir une, la commander et désormais je l'attends comme si j'attendais mon "droit de sortie".

Je vais également vivre dans une maison, une grande maison de 7 pièces, avec un grand jardin. Penser au ménage me donne des sueurs froides, quant à l'entretien du jardin avec mes mains tout sauf vertes je me dis que je me dois de déléguer cette lourde tâche à l'homme qui partage ma vie.

Le coeur lourd, je partirai dans quelques jours loin de l'agitation parisienne, loin des bruits de mes voisins qui m'insupportent souvent, loin de cette odeur de poney qui règne dans le métro, loin de mes 6 étages sans ascenseur.

Aujourd'hui je me dirige vers une qualité de vie supérieure, au grand air où tout est moins cher. A moi les promenades près de la mer, les barbecues dans le jardin, les moments lecture sur ma chaise longue, les courses interminables dans un grand supermarché à pousser mon caddie, la multitude de ronds-points, la vie de famille...

 

En attendant, de m'habituer à ce grand chamboulement j'ai hâte d'acceuillir mes premiers invités parisiens et d'écrire sur mon quotidien breton (sur ce blog ou sur un tout autre créé spécialement, idée en cours), en espérant qu'il s'y passera des choses croustillantes !!

Voir les commentaires

2013-07-08T12:16:00+02:00

Les petits bruits du matin

Publié par Carotte & co

De retour après un long repos bien mérité. Mérité non pas vraiment, juste un manque d'inspiration, d'envie d'écrire qui revient petit à petit alors je me lance !

Pour ce come-back, j'ai envie de vous parler des petits bruits de mon immeuble, pas de disputes ni d'ébats sexuels au menu. Tout simplement des sons que j'entends chaque matin quand je me prépare à aller travailler. Toujours les même, qui me font penser que chacun a sa routine quotidienne.

Vers 7h15, la même sonnerie de réveil Iphone (on la reconnaît facilement) qui retentit sans cesse dans la cour de l'immeuble, qui me fait dire que 1/ la personne dort la fenêtre ouverte 2/ la personne qui l'a programmée ne l'entend même pas 3/ cette même personne arrive probablement en retard tous les matins

Quelques minutes après, j'entends un réveil strident retentir également dans la cour, tellement fort que son propriétaire s'empresse de l'éteindre rapidement ! Un  vrai concert de réveils !

Mais cela serait moins drôle si tous les jours, presque à la même heure, il n'y avait pas ce téléphone rétro, à la sonnerie digne d'une sirène de pompiers, qui sonnait longtemps, puis reprenait après quelques minutes de repos. Qui donc se permet de téléphoner si tôt et tous les jours ?!

Pendant ce temps là, on peut entendre la gardienne s'affairer dans les poubelles (nettoyage, sortie, triage) puis s'en suit l'arrosage des plantes sans fin, qui fait que quand c'est l'heure de passer dans la cour, il faudrait des bottes pour ne pas prendre l'eau !

Mais les bruits les plus mignons sont ceux de deux parents avec leur bébé, la chambre étant collée à la mienne, qui chantent des comptines ou de la variété selon leur humeur. Ils respirent le bonheur, en tout cas à travers les murs...

Je m'habitue à ces nouveaux bruits depuis mon emménagement il y a un mois, et après quelques semaines ils ont finalement pris part dans mon quotidien et cela m'amuse.

Les joies de la vie en immeuble, ses inconvénients pour certains, mais que j'accepte car j'aime les bruits de la vie des autres.

 

Jeu-concours-gagnez-une-journee-exceptionnelle-sur-le-tourn.jpg

Voir les commentaires

2011-11-09T07:15:00+01:00

Les jouets de notre enfance

Publié par Carotte & co

 

9782258077478.jpgNous sommes exactement à 46 jours de Noël et les marques l'ont bien compris puisque à la télé c'est le défilé des jouets !

Ce matin, en allumant la télé, j'étais directement sur M6 et sur la plage horaire de "Disney Kid Club". Qui dit "kid" dit enfant, et donc les publicités pour jouets. Et j'étais en plein dedans : Gogo le chien, Lego spécial Harry Potter, Barbie Baby Sitter... à la fin j'étais perdue. Ne sachant quoi commander ! Alors imaginez ce que ressentent les enfants ! 

Et je me suis souvenue que ce week-end j'ai feuilleté un livre génial qui m'a replongée directement dans mon enfance : "Nos jouets 70-80". A peine quelques pages tournées et mes jouets préférés surgissaient de nul part. L'incontournable téléphone rouge blanc et bleu  à cadran tournant, qui faisait un bruit pas possible et qui nous permettait d'avoir nous aussi nos conversations de "grands". Barbie bien sûr, avec sa remorque rose qui se déployait en tente géante. Elle aura d'ailleurs traversé mon jardin en long et en large celle-là. Les Petits Malins, ces petits lapins en daim habitant Malinville. J'avais l'école dans le style "petite maison dans la prairie", j'étais toujours overbookée avec ça. Bien entendu je ne reviendrai pas sur l'épisode douloureux des Playmobil et de la très jolie maison bourgeoise attendue 10 Noël de suite (cf mon article "Le Monde Joyeux des Playmobils" il y a un an).

Donc, si vous avez envie de refaire un tour en enfance n'hésitez pas ce livre vous permettra de remonter dans le temps. Et on y découvre des choses étonnantes, comme le fait que Barbie avait des cousines aux cheveux étranges...

Voir les commentaires

2011-11-07T07:15:00+01:00

Des "bons d'excuse" au quotidien

Publié par Carotte & co

Bon-Pour-copie-1.JPG

Il y a quelques mois, une petite boîte sensationnelle chez un libraire a  attiré mon regard: 96 bons d'excuse pour assumer sa paresse sans complexe. 

Je l'ai ouverte, et j'ai trouvé ça tout simplement génial. Je me suis empressée de l'acheter et de l'apporter chez moi. Le 1er bon que j'ai sorti c'était celui-ci : "bon pour ne pas vider le lave-vaisselle" car cette corvée est celle que je remets toujours à plus tard. Quant à mon conjoint, il avait opté pour "bon pour ne jamais repasser de ma vie",  justifiant ainsi ma dure tâche de repassage de chemises.

Le concept est vraiment sympa, une manière de dire avec humour qu'on ne veut pas faire telle ou telle chose. Et il y en a pour tous les goûts : "bon pour ne pas faire l'amour" à poser délicatement sur l'oreiller de son mari avant de se coucher, "bon pour être augmentée" à glisser sous la porte de son patron un lundi matin, "bon pour faire la bitch" si on sort avec ses copines...

Chaque carte a sa couleur, son petit dessin, et existe en double si jamais on en perd une ! Un cadeau sympa à offrir à Noël !

 

Bons pour flemme des paresseuses, édition Marabout, 6,90€

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog